Morning Glory



Brume au dehors.

Buée sur les vitres lorsque je tire les rideaux.

J’y écris encore mon nom. Des fois. Puis j’efface.



Lorsque les nuages lavés par la pluie s’étirent dans le bleu du ciel.

Alors que le soleil se lève à peine. Encore pâle. Endormi.

Laissant filtrer ses rayons à travers les arbres de ce parc que je traverse tous les matins.

Caressant l’herbe blanchie par une nuit pourtant noire.



C’est rien.

Juste de la lumière.

Et c’est tout.



Et c’est beau.

A en mourir.