Disparition

Sur  un visage, sur des mains, un corps qu’on ne reverra jamais et dont l’odeur a déjà disparu. Et puis une maison, un jardin, des manies, des mimiques, une voix, des expressions. Tout à enfermer dans une boîte que l’on met à côté d’une autre, à côté d’une autre, à côté d’une autre…

Des champs de corps alignés dont le silence est terrifiant mais dont j’entends sans cesse les voix qui bourdonnent dans ma tête.



J’ai refermé une boîte sur toi et mes yeux piquent de ne plus te voir. Ton silence m’interroge… Est-ce qu’il t’a reconnu après toutes ces années ? Est-ce que ta fille a grandi ? Et comment vont les autres ? Et… Et… Et que faire de ce coeur en attendant qu’il ne s’arrête ?


I am sure I will see you again… Wherever it is… Just make sure you are not climbing the stairway to heaven too fast in case I might not be sent in the same direction…