Les adieux n'existent pas

C’est la fin.


Les clefs que tu cherchent et ne retrouvent jamais.


Les regards désespérement vides, pleins des souvenirs qui ne te reviendront pas.


Les prénoms que tu as oubliés et pourtant feins de savoir.


Ta main frippée dans la mienne.


Je te laisserai pourtant partir pour mieux te retrouver.


Un jour.


Peut être.